En direct de Göteborg (I) : continuité et changement

Publié le par CFI

canaux-de-traduction.jpg74, 75, 76... 76, c'est le millésime de ce congrès de l'IFLA. La grand-messe annuelle, 3334 participants cette fois, plus de 400 communications au programme ! D'une année sur l'autre, on pourrait croire que rien ne change. Et pourtant, lentement, sûrement, tout change. Ainsi, l'IFLA vient d'adopter son nouveau plan stratégique.gadget bureaucratique, disent les uns. Indispensable affirmation de principes, répondent les autres. Le précédent était, à vrai dire, statique et peu stimulant. Le nouveau plan se veut concret, soucieux des activités des sections. Il donnera aux réalisations concrètes des sections de l'IFLA la visibilité qui leur manquent tant. Du concret, du tangible... Cela semble le mot d'ordre du congrès. De nouveaux programmes voient le jour, comme Building Strong Libraries Associations / Bâtir de solides associations de bibliothèques. Une initiative de financement de micro-projets est lancée par le Programme Fondamental ALP. Jusqu'à 7000 euros seront attribués par projet candidat. Ce qui change aussi, ce sont les visages. L'IFLA est une association où toutes les responsabilités sont électives et assorties de règles de non-cumul dans le temps. Des fonctions vont donc changer de titulaires. Et comme, à l'IFLA, tout se prépare un an à l'avance, le processus électoral commence dès maintenant. Les candidatures dans les sections seront reçues d'ici l'automne 2010.

Rien de nouveau sous le soleil ? Justement, il tombe des trombes d'eau sur Göteborg.

Commenter cet article