Le CFI présent à la soirée à la soirée de soutien au CLAC de Yaoundé

Publié le par CFI

Pascal Sanz, Président du CFI, était présent à la soirée de soutien au CLAC de Yaoundé et a adressé aux participants le message suivant :

 

" (...) Le Comité français IFLA (CFI) est une petite association qui fédère les membres français d’une organisation internationale non gouvernementale, l’IFLA : Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques. (…) Entre autres actions qu’il n’entre pas dans mon propos, ce soir, de développer, le CFI attribue chaque année, depuis une quinzaine d’années, pour leur permettre de participer au congrès annuel de l’IFLA, des bourses à des bibliothécaires français,ainsi qu'à des bibliothécaires étrangers (…).

 

Cette année sur environ 70 dossiers de candidats étrangers francophones, nous avions la capacité d’en sélectionner 10. Et Charles Kamden Poeghela, le fondateur et l’animateur du CLAC de Yaoundé,  faisait partie de cette sélection.

 

Pendant le congrès de l’IFLA, qui avait lieu dans la 2ème quinzaine d’août à Milan, nous avons donc fait la connaissance de Charles et il s’est révélé l’un des boursiers les actifs, les plus assidus aux multiples réunions du congrès, un de plus dynamiques et, ce qui ne gâche rien, un des plus sympathiques aussi.

Franck Hurinville, vice président du CFI chargé des boursiers et moi-même avons eu plusieurs entretiens individuels avec lui. Il nous a exposé son projet, son état de réalisation actuelle, les difficultés qu’il rencontrait, mais aussi ses espoirs pour l’avenir.

Nous nous sommes promis de chercher à accompagner son action et, depuis, nous sommes passés à l’acte : nous avons proposé, il y a quelques jours, au conseil d’administration du CFI, qui les a adoptées à l’unanimité, les décisions suivantes :

. d’une part, contribuer à la collecte de fonds pour le CLAC de Yaoundé qu’organise BSF. Notre contribution reste modeste,  mais c’est absolument la première fois que le CFI s’engage de cette manière pour soutenir l’action d’un de ses boursiers,

. d’autre part, parrainer (c'est-à-dire prendre en charge financièrement) l’adhésion du CLAC de Yaoundé à l’IFLA l’an prochain, afin qu’il reçoive les informations professionnelles que cette organisation diffuse à ses membres et qu’il fasse partie, à part entière, de la communauté internationale des structures de bibliothèques et de documentation.

 

Le CFI est donc très heureux de s’associer ce soir à l’initiative de Bibliothèques sans frontières et espère continuer à le faire, sur le sujet qui nous réunit ce soir et sur d’autres…mais ceci est une autre histoire ! "

Commenter cet article