CA de l'IFLA : la profession de foi de Frédéric BLIN

Publié le par CFI

Frédéric Blin 2"Je serais très honoré d'être élu au conseil d'administration de l'IFLA et de pouvoir ainsi mettre à son service une expérience acquise au cours de 7 congrès, une conférence générale de l'UNESCO, un congrès AIFBD et de nombreux autres évènements internationaux. Observateur régulier de plusieurs sections, je suis membre du comité permanent de la section Conservation et Préservation, ainsi que du groupe de travail sur le multilinguisme.

 

L'implication croissante de l'IFLA auprès d'organismes internationaux tels l'UNESCO, l'OMC, l'OMPI ou le Bouclier Bleu est remarquable, et mérite d'être renforcée. En effet, la voix des bibliothèques et bibliothécaires n'a jamais été aussi nécessaire qu'aujourd'hui, pour défendre l'accès libre à l'information, protéger notre patrimoine culturel contre les dangers de la nature et ceux des dictatures, encourager la compréhension entre les cultures, promouvoir nos compétences professionnelles dans le monde numérique, et au final contribuer activement au développement durable de notre planète.

 

C'est pourquoi je me reconnais pleinement dans les activités fondamentales de l'IFLA ainsi que dans les 5 programmes majeurs présentés par notre Présidente pour 2011-2012 :

promouvoir l'accès aux contenus (numériques) pour les usagers de bibliothèques ;

former des leaders de la profession au niveau international ;

défendre et développer activement la profession ;

s'investir davantage dans la reconstruction des dommages portés au patrimoine culturel ;

renforcer le multilinguisme au sein de l'IFLA.

 

Si je suis élu, j'emploierai mon énergie au succès de ces programmes, et encouragerai l'émergence de nouvelles idées et de nouveaux projets pour le bénéfice de notre Fédération et de notre profession.

 

Frédéric Blin"

 

Commenter cet article