Portraits de boursiers 2009 (IV) : Cécile Swiatek (France)

Publié le par CFI

Le Blog du CFI poursuit la publication des portraits des bénéficiaires francophones et français de son programme annuel de bourses. Aujourd'hui : Cécile Swiatek

 

Actuellement en poste en Paris à la BUPMC, Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie, en qualité de chef de section St-Antoine, Cécile dirige la BU de médecine St-Antoine et les trois bibliothèques hospitalières St-Antoine, Tenon et Trousseau (http://jubil.upmc.fr) .

Elle  rejoint l’IFLA pendant sa scolarité de conservateur à l’Enssib, à Lyon, en France, pour traduire l’Ifla Express avant et pendant le Congrès d’Oslo. Elle prend alors contact avec les sections de l’IFLA qui l’intéressent, et assiste de manière plus ou moins participative aux sessions de travail de plusieurs sections : Audiovisuel, Fourniture de documents…

Elle  rejoint le groupe de traduction et relecture du CFI, et, pendant le congrès de Séoul, travaille depuis Paris. Parallèlement à cette activité, elle dépose une demande de bourse auprès du CFI tout en étant candidate à l’entrée dans la section 20 « Construction et équipement de bibliothèques ». Grâce au CFI et à son établissement qui prend en charge les frais d’inscription au WLIC, elle suit et participe aux travaux et publications de cette section en 2007 à Durban, en 2008 à Québec, et en 2009 à Milan.

Son activité de coordination des traductions françaises a pris fin pour ne pas la cumuler avec son activité processionnelle et surtout avec celle, toute nouvelle, de secrétaire du CFI. Elle continue cependant à traduire les textes de sa section de rattachement ainsi que des textes institutionnels (nouveaux Statuts de l’IFLA, certaines lettres présidentielles, …) et ne s’interdit pas de plancher sur des textes simplement…. parce qu’ils les intéressent !

« Ma bourse CFI prend fin en 2009 car j’ai cumulé trois années consécutives et mon mandat dans la section 20 prend fin en 2010. », ajoute Cécile. « Je travaillerais à distance pour 2010 et j’envisage de rester membre de l’IFLA dans les années qui viennent pour continuer à participer aux travaux de la très instructive et sympathique section 20, qui touchent à de multiples aspects des bibliothèques du monde entier. Je rejoindrai probablement une autre section dans les années à venir, peut-être davantage en relation avec la discipline de la bibliothèque que je dirige. »

Retrouvez Cécile sur LinkedIn !

Commenter cet article